S’appuyer sur un cabinet d’avocats

Lorsque vous recevez une notification de perte de points, il faut savoir que les délais sont très brefs si vous désirez faire appel, l’idéal étant alors d’anticiper et de commencer vos démarches avant d’avoir la lettre officielle.

Dès lors que vous recevez votre lettre de sanction de points, vous disposez d’un délai de 2 mois pour faire un recours de contentieux directement auprès du tribunal compétent, mais vous ne pourrez dépasser ce délai ! Il vous faut donc être réactif et faire cela : si vous êtes spécialiste en la matière, et donc en contentieux administratifs, vous pouvez écrire vous-même votre lettre. A vous de préciser dans celle-ci la raison de votre contestation en vous aidant de la jurisprudence. Bien évidemment, votre demande doit être acceptable : d’autant plus qu’il s’agit d’une procédure sérieuse et de temps à autre qui dure. A l’inverse, si vous n’êtes pas un spécialiste, contacter un cabinet d’avocats à Paris sera sans doute une bonne idée.

Si vous le pouvez, contactez un avocat spécialiste avec vous, de ce fait, aucune démarche supplémentaires à faire, même s’il n’est pas toujours simple d’en avoir un. En effet, si vous le contactez dans les 48 heures qui suivent votre notification de perte de points, le traitement de votre dossier sera d’autant plus efficace, sachant que recourir à un cabinet d’avocats spécialisés dans le droit routier vous permettra de gagner vos points plus rapidement.

Un conseil rapide: ne vous précipitez pas sur le premier cabinet soi-disant spécialiste dont on vous parlera. En effet, les avocats du droit routier n’ont pas un diplôme particulier, il n’est donc pas compliqué de s’attribuer cette dénomination, donc vérifiez les références du cabinet spécialisé dans le droit routier avant de vous engager et de lui confier votre dossier.